Laçage des rangers

Elément indispensable pour les militaires mais aussi pour les agents de sécurité et pour les pompiers, les rangers sont des chaussures montantes qu’il faut lacer pour assurer un bon maintien des chevilles. Mais comment faire pour lacer correctement ses rangers ?

Rôle essentiel des lacets pour des rangers

Cette question est normale et mérite que nous nous y arrêtions un peu. En effet, les lacets jouent un rôle capital pour les rangers. S’il est parfois possible d’enfiler des tennis sans défaire les lacets, c’est impossible pour des rangers. Les lacets sont utiles pour mettre ces chaussures montantes et pour pouvoir les serrer par la suite.

Les enjeux sont clairs. Il faut tout d’abord consolider l’articulation de la cheville pour éviter toute blessure de type foulure, entorse ou fracture. Ensuite, grâce à un laçage efficace, il faut que les chaussures deviennent un prolongement du corps, un prolongement des pieds pour transmettre l’énergie de chaque appui au sol. En somme, lors d’un changement d’appui, il faut de suite que la puissance du corps soit transmis à la surface qui touche le sol à savoir les rangers pour que soit possible une réaction instantanée.

Comment lacer correctement des rangers ?

Il existe des dizaines de façon de lacer des rangers cependant certaines techniques sont plus répandues. C’est la cas de la technique française classique et de la méthode commando. Quant au laçage double échelle, celui-ci est prisé pour les événements et autres parades militaires.

– Le laçage réglementaire BM65

Ce laçage classique consiste à passer le lacet dans l’oeillet par le dessous puis de le passer de l’autre côté mais un cran plus haut. Il faut continuer comme cela jusqu’en haut et faire pareil de l’autre côté.

Pour aider, il semble intéressant de faire un noeud au milieu. De ce fait, le lacet ne bouge pas et il n’y plus aucun souci à se faire d’équilibre entre les deux côtés.

Pour terminer, il faut saisir les deux extrémités du lacet et les enrouler autour la boucle de fixation la plus haute puis les glisser à l’intérieur de la chaussure.

Cette méthode est simple à faire et surtout se fait et se défait rapidement. Voici une vidéo qui montre la technique de laçage à la française :

– Le laçage commando

Autre laçage, celui de type commando présente une forme de papillon. Comme pour le laçage traditionnel français, il est assez rapide. Autre avantage : il maintien bien le pied tout en assurant un bon confort.

Pour y arriver, il faut commencer en passant le lacet par dessous puis le remonter d’un cran en restant du même côté. Là, le lacet rentre par le dessus et change de côté pour aller de l’autre côté et un cran au dessus pour refaire pareil jusqu’en haut.

Comme pour les autres laçages, il faut ensuite tourner deux fois autour de la boucle de fixation avant d’insérer les bouts des lacets dans les rangers.

– Le laçage double échelle

Troisième technique intéressante, le laçage double échelle. Il a la particularité que les lacets se croisent à l’horizontale. Cela lui donne un côté très chic qui fait que de nombreux soldats l’adoptent pour les grandes occasions. Par contre, il est long à mettre en place et s’avère peu utile. Ainsi, ils sont peu à lacer de cette sorte lors des opérations militaires.

Conseils et astuces

Comme pour l’article sur les moyens d’éviter des ampoules aux pieds malgré le port de rangers, nous espérons que vous serez actifs dans les commentaires. Donnez vos astuces et conseils pour correctement lacer vos chaussures et le faire rapidement. Nous ne doutons pas que vous avez tous des techniques et des anecdotes à nous raconter alors n’hésitez pas.

Ce contenu a été publié dans Chaussures militaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Laçage des rangers

  1. Luciani dit :

    Ok pour le laçage commando, mais pour le laçage réglementaire, j’émets des réserves.

    En fait, les militaires faisaient un noeud à l’extrémité du lacet pour le bloquer dans l’oeillet du bas opposé à la boucle en haut et remonter vers celle-ci pour venir la nouer autour ensuite bas de treillis par dessus première boucle. Maintenant peut-être que les jeunes n’apprennent plus pareil, car j’ai quitté en 2008 et j’ai vu que c’était un panachage au niveau des chaussures. on porte ce qu’on veut en opérations.

    Cordialement

    Michel

  2. Hubert dit :

    Dommage, les vidéos sont sombres …. un peu plus de lumière était nécessaire, pour voir les détails.

  3. Modsolo dit :

    Bon…
    Pas top les vidéos, pas sur que ceux qui ne n’ont jamais portés de rangers comprennent quelque chose. Le laçage « commando » offre davatantage de souplesse. Dommage que la vidéo ne montre que la façon d’enrouler des lacets autour d ‘une boucle ! Et sinon il existe des pieds photo très pratiques 😀

  4. Modsolo dit :

    Bon…
    Pas top les vidéos, pas sur que ceux qui n’ont jamais portés de rangers comprennent quelque chose. Le laçage « commando » offre davatantage de souplesse. Dommage que la vidéo ne montre que la façon d’enrouler des lacets autour d ‘une boucle ! Et sinon il existe des pieds photo très pratiques 😀

    • admin dit :

      Bonjour,

      Effectivement, les vidéos ne sont pas top, mais on voulait montrer le principe du laçage. Il faudrait que l’on fasse nos propres vidéos, c’est à réfléchir.

      Et encore merci à tous pour vos commentaires.

      A bientôt

  5. INVICTUS dit :

    rigolo cela fait 30abns que l’
    on connait cela

  6. Free dit :

    Yop a tous!
    Personnellement je lace mes rangers avec un laçage en « échelle » ce qui permet de bien serrer la cheville mais qui permet aussi de marcher sans ressentir de pression. Et ça a un rôle esthétique aussi .. 🙂
    FreeRTB.

  7. Dux dit :

    Le laçage commando n’est pas prévu pour être confortable. En effet le plus gros du volume des lacets est côté pied et non côté extérieur. Il a l’avantage de moins exposer le tissus des lacets aux risques de découpes et usures.
    Le laçage réglementaire a l’avantage de bien repartir le serrage sur toute la hauteur car en ne croisant pas les 2 extrémités du brin, le lacet glisse plus facilement pour repartir la pression sur la hauteur de tige. Il a aussi l’avantage d’être plus rapidement decoupable au couteau en cas d’urgence que le commando.

  8. Linkyu dit :

    Dommage que ce ne soit pas complètement adapté au rangers plus modernes qui n’ont pas de boucles (comme, par exemple, celles en photos de l’article).

  9. Barrault dit :

    Personnellement ayant des foulures repetees a une chevilles suite a une antorse mal soignee je trouve que le laçage reglementaire tient beaucoup mieux la cheville que la laçage commando que j’utilisais avant . C’est vrai que cela use les lacets plus vite .

  10. ses non seulement a tenir devant le droit de regarder les deux ctes, mais se distinguent egalement un temps relativement long pour examiner l’accord sur les deux ctes de contraintes Blanche la deuxieme est l’accord au cours de la performance, doit toujours renforcer la communication avec les parties a l’accord, de prevenir efficacement les conflits, pour creer un bon environnement pour la mise en uvre de l’Accord, l’accumulation de confiance Blanche la troisieme est en meme temps a faire organisme de licence de marque devrait se concentrer sur le long terme la planification du developpement, et la mise en uvre du plan strategique de developpement de l’entreprise pour guider et coordonner l’agent de licence de marque de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *